photo du grand JardSouvenez-vous : le traumatisme provoqué par le massacre du centre ville par la municipalité de droite dans les années 70. Souvenez-vous les ruelles médiévales, le théâtre du 18eme détruits,  la saignée infligée à notre cité par la construction de la pénétrante urbaine à la même période.

Souvenez- vous enfin « Ouvrez le massacre »(1) la BD de Cabu, en 1977, diatribe dessinée relatant le massacre de la vieille ville par  les démolisseurs et les massacreurs du patrimoine châlonnais, rachetée en hâte lors de sa diffusion, chez les distributeurs de l’époque,  pour empêcher sa diffusion auprès des lecteurs châlonnais.

Comme le soulignait un journal national  de l’époque « fonctionnaires, commerçants, promoteurs et politiques de tous gabarits se sont ligués pour raser une rue du 16eme siècle et là un théâtre du 18eme et comment à la finale a disparu sous l’aluminium et le formica Châlons sur Marne ».

L’histoire se répète. C’est encore et toujours le béton. La   nouvelle  majorité   municipale va-t-elle réussir ou rééditer l’exploit, 40 ans après, de défigurer une nouvelle fois  le cœur de notre cité, avec son projet de bétonnage du jard (2) et, à terme, de transformation du lieu de promenade préféré des châlonnais, poumon vert  et patrimoine naturel protégé de notre cité,  en un  banal et informe parc de loisirs et d’attractions de béton « d’aluminium et de formica »

Il y a danger.

!cid_part1_29DC5B61_2CA441B7@hotmailUn coin du cœur de notre ville va –t-il une nouvelle fois disparaitre, comme feu le centre de Châlons sur Marne, sous les futurs pieux en béton des bassins du jard, va –t-il une nouvelle fois disparaître afin d’assouvir l’aveugle ambition des apprentis sorciers ?

Patrick Bourlon

(1)    Pour la jeune génération lecture recommandée d’ «  Ouvrez le massacre » BD de Jean CABU et Jean Marie Boëglin édition Sagittaire 1977

(2)    Projet refusé une première fois par le ministère de l’environnement mais redéposé récemment par la municipalité